Sélectionner une page

Tantôt on parle de politique « green », tantôt on évoque le régime vegan en Hexagone. La vision du « vert » des Français va bien au-delà de ces deux notions. Effectivement, 45% de ces derniers cultivent leur amour de la nature en possédant un jardin ou un potager. La plupart passent une bonne partie de leur temps libre à s’en occuper. Ils utilisent alors un large éventail d’équipements dont la débroussailleuse. Un outil essentiel pour donner de l’esthétique à leurs espaces verts.

Une débroussailleuse: pour quelles utilités ?

Coupe-broussailles ou Rotofil, une débroussailleuse est un appareil motorisé pour jardiniers amateurs et professionnels. Elle fonctionne de pair avec la tondeuse pour prendre en charge ce que les lames de cette dernière ne peuvent réaliser. La débroussailleuse permet une taille paysagère de précision. Bien utilisée, elle réalise des finitions de taille et de bordures d’une grande minutie et confère à un jardin plus d’esthétisme.

Elle assure par ailleurs une découpe plus brute et plus étendue, capable de traiter aisément une taille à grande échelle sur un terrain en pente et parsemé de futaies, de massifs, de hautes herbes, de végétation dense, etc. (surtout pour un puissant modèle thermique professionnel de plus de 2000 W).

Il existe sur le marché actuel des débroussailleuses fiables et de marque dès 200 €. Pour des modèles plus puissants et plus sophistiqués, il faut débourser plus d’un millier d’euros.

 

Choisir la bonne débroussailleuse: quelques astuces

Pour acquérir une débroussailleuse qui soit à la fois performante et fiable, il faut considérer un bon nombre de critères.

Vous devez tenir compte de la source d’énergie de l’appareil : thermique avec moteur à essence ou électrique avec alimentation sur secteur ou batterie. Le modèle thermique a l’avantage de la puissance, l’électrique est plus silencieux et plus économique (sans achat de carburant). Un modèle thermique ou électrique avec batterie sied à une grande zone de travail. Pour couper de l’herbe autour de la maison, la variante électrique convient parfaitement.

Une débroussailleuse se choisit en fonction de son moteur : les 2 temps (2% ou 40:1) ou les 4 temps. Pour de petits travaux de finitions, une de puissance de 600 W à 750 W suffit. Pour des ouvrages plus ardus et des terrains de plus de 100m², il faut un modèle de 1000 à 1600W. Aussi, une débroussailleuse doit être polyvalente. Préférez un modèle à plusieurs têtes de coupes pour diversifier les tailles : fauchage de gazon et d’herbes fines (tête de nylon 2 fils), désherbage mineur (tête de nylon 4 fils), coupe intensive (lame ¾ dents), défrichage (lame 40 dents), etc.

Autre critère : la maniabilité. Elle est déterminée en partie par son poids. Pour une utilisation grande surface, opter les modèles thermiques de moins de 5 kg permettant de travailler plusieurs m² d’espaces verts sans faire souffrir les muscles et les bras de l’utilisateur.

En plus d’être maniable, une débrousailleuse doit être ergonomique et confortable à utiliser. Elle doit s’accompagner d’accessoires pour son bon fonctionnement : un harnais de soutien pour une bonne répartition de son poids, un système de maintien de son câble d’alimentation, un guidon à deux mains ou une poignée en étrier, ainsi qu’une tête à fil automatique.

La débroussailleuse et les Lois en vigueur

Un bon usage de la débroussailleuse implique la connaissance des réglementations d’utilisation en vigueur en France. Concernant les modèles thermiques, elles sont régentées par une réglementation sur le bruit. La Loi impose un horaire d’utilisation de ces outillages de jardin depuis l’année 2016. Les jours ouvrables, on peut s’en servir de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30. Les samedis, c’est de 9h à 12h et de 15h à 19h. Quant aux dimanches et aux jours fériés, la Loi prévoit uniquement deux heures d’emploi : de 10h à 12h.

A noter que le débroussaillage constitue une obligation légale dans certaines zones urbaines à risque en Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes,  Provence-Alpes-Côte d’Azur, Aquitaine, Corse, Languedoc-Roussillon, Drôme et Ardèche. Cela s’applique uniquement à la propriété. Pour les zones non urbaines, cette obligation s’étend à la propriété et dans un rayon de 50 mètres autour de celle-ci. Pour effectuer de tels travaux, une débroussailleuse constitue l’outil idéal.