Sélectionner une page

La profession de diagnostiqueur immobilier est ouverte à un grand nombre de personnes, mais avant d’en être un, il est nécessaire de passer par une formation. Faisant partie intégrante du BTP, le diagnostiqueur immobilier intervient comme son nom l’indique dans les bâtiments, immeubles et maisons. Découvrez en détail toutes les informations qui touchent de près ou de loin ce corps de métier.

Description du métier de diagnostiqueur immobilier

Le diagnostiqueur immobilier assure la gestion et l’application des normes de constructions immobilières. Sa présence se fait voir au cours d’une construction ou d’une rénovation immobilière. Il intervient également dans les transactions immobilières. Pour maîtriser tous les points à faire respecter dans ces différents cas, il est nécessaire de passer par une Formation diagnostiqueur immobilier Lyon.

Le diagnostiqueur immobilier a pour mission de vérifier plusieurs points relatifs à la santé et à la sécurité des occupants d’un bien immobilier. Il peut contrôler le taux d’exposition au plomb, par exemple. Il vérifie également la présence d’amiante, les installations de gaz, la présence de termite, la vétusté des installations électriques, etc. En outre, il fait en sorte de détecter tout ce qui est à revoir au sein d’un bien immobilier et tout ce qui est aux normes ou pas.

Les compétences nécessaires pour ce métier

Le premier arc à avoir lorsque vous êtes un diagnostiqueur immobilier, c’est la connaissance accrue des techniques de bâtiment. Autrement, vous ne pourrez pas décrire ce qui ne va pas au sein d’un bâtiment ou d’un logement. Vous devez aussi avoir une parfaite maîtrise de la législation afin de pouvoir faire un rappel à l’ordre aux personnes dont le bien immobilier ne suit pas les normes en vigueur.

Pour parvenir à ces deux points énoncés plus haut, le diagnostiqueur immobilier doit avoir le sens de l’observation. Il ne doit jamais passer à côté d’une situation critique qui nécessite l’intervention du professionnel concerné.

Afin de ne pas se mettre les propriétaires à dos au cours de son diagnostic, il se doit d’avoir le sens du contact. Ce métier nécessite aussi beaucoup de rigueur, ne serait-ce que pour vérifier de fond en comble tous les défauts et les qualités d’un bâtiment. C’est une action qui demande également beaucoup de concentration.

Les formations à suivre pour devenir diagnostiqueur immobilier

Plusieurs formations donnent accès au métier de diagnostiqueur immobilier. Il y a le BTS technico-commercial spécialisé, le BTS bâtiment, le BTS profession immobilière. Pour ceux qui envisagent des études universitaires, il y a le DUT génie thermique et énergie et le DUT génie civil-construction durable.

En obtenant votre Licence professionnelle en métiers du BTP, vous êtes également apte à devenir un diagnostiqueur immobilier.

C’est seulement après l’obtention de l’un de ces diplômes que vous devez passer l’obtention de diverses certifications. Il y a celle pour l’amiante, l’électricité, le gaz, les termites, le plomb, la performance énergétique, etc. Ce sont des certificats qui sont délivrés par le Cofrac ou le Comité français d’Accréditation. Leur obtention est payante et leur solvabilité doit être renouvelée tous les 5 ans.

Pour ce qui est du débouché possible pour le diagnostiqueur immobilier, il peut travailler à son compte. Il peut aussi rejoindre une agence immobilière ou un cabinet spécialisé en diagnostic immobilier. En exerçant ce métier, vous pouvez également prétendre le poste de responsable qualité.

C’est une profession attractive où il est possible d’évoluer rapidement. Il est également possible de se spécialiser dans l’étude de bien immobilier bien spécifique ou dans un diagnostic en particulier.